ATELIER

_TRACES

ARCHITECTURES

TRANSFORMATION D'UNE GRANGE ÉCURIE _ LES ARLACHES _ VALAIS                                                                            2008-2009

La réaffectation d’une grange écurie datant de 1824, implantée dans le Val Ferret, en habitation, implique nécessairement une réflexion sur la relation entre usage, forme construite et matériaux. Les «règles du jeu» propre à ces édifices, leur relation tant au paysage qu’à l’histoire de la construction locale, sont données. Il s’agissait de les comprendre, de les admettre, de les réinterpréter.

L’ensemble des éléments accompagnant la nouvelle affectation s’insère donc dans l’enveloppe de madriers. Seules quelques fentes créées par l'enlèvement de certains d'entre eux introduisent la lumière dans le logement. La toiture d’ardoise reste froide et garanti la circulation de l’air à l’intérieur de l’enveloppe. L’usage initial d’abri est préservé, l’enveloppe étant aussi bien visible de l’intérieur que de l’extérieur. L’ancienne porte de grange permettant l’accès aux chars, est maintenue. Devant elle, s’installe un grand vitrage organisant l’entrée, regard projeté sur l’enfilade de la ruelle, mais aussi apport de lumière principal.

La minéralité du sol de béton du rez-de-chaussée participe de cette ambiguïté entre intérieur et extérieur.

A la peau intérieure de mélèze, s’ajoute des surfaces d’un noir profond distinguant les espaces sanitaires, de rangements et de circulation.

>